Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

Dans l'actualité

« marcheurs, derrière qui marchez-vous ? »

0 commentaire Le par

Alors ma question est simple, comme on dit à l’Assemblée : « marcheurs, derrière qui marchez-vous ? » Aux municipales prochaines, moi je sais derrière qui je serai. Les municipales, c’est bien entendu un scrutin local. Mais local, cela ne veut pas dire dépolitisé. Ce n’est pas la même chose d’accueillir les migrants ou de les rejeter Ce n’est pas la même chose d’investir prioritairement dans les quartiers populaires ou de se consacrer principalement à une politique patrimoniale pour préserver le cœur de ville. Ce n’est pas la même chose d’investir dans le logement pour tous, de développer les logements sociaux ou de favoriser des opérations immobilières et de piétiner les objectifs de la loi SRU. Être maire, ce n’est

Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore !

0 commentaire Le par

Sommet de l’hypocrisie quand le thème central d’un G7 est la réduction des inégalités alors qu’Emmanuel Macron ne cesse de les accroître dans son propre pays. Il a augmenté les impôts du plus grand nombre et multiplié les cadeaux fiscaux aux plus riches : flat tax, exit tax, suppression de l’ISF, ce pognon de dingue… qui devait ruisseler… Le résultat, chacun le connaît désormais : La France des grands actionnaires bat un record d’Europe et du monde, celui des versements de dividendes ! Les grandes fortunes investissent 70 % de moins dans les PME. Jamais les écarts de revenus n’ont été aussi importants. Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore ! Et remettons les pendules à l’heure, puisque les libéraux

La campagne commence, Olivier Faure

0 commentaire Le par

Cher.e camarade, La division de la gauche et des écologistes est un tapis rouge déroulé sous les pieds des libéraux et des nationalistes. Dès août dernier, j’ai appelé à engager une démarche de rassemblement autour de combats communs de la gauche. La division nous impuissante collectivement quand le contexte politique nous commande de dépasser nos querelles, nos conflits, nos égos. Notre responsabilité aujourd’hui est d’ouvrir la voie du rassemblement de tous les citoyens pro-européens, socialistes, écologistes, féministes, radicaux, progressistes, qui attendent de retrouver une force capable de porter leurs espérances. C’est le mandat que vous m’avez donné lors de notre dernier Conseil national en janvier. C’est ce à quoi j’ai œuvré ces derniers mois. Cette stratégie de rassemblement

Plus d’excuses, le PS avec Place publique pour les européennes

0 commentaire Le par

1 plus-dexcuses envoyé 10 raisons pour vous inciter à voter pour la liste Place-Publique PS et ses alliés de gauche 1. Pour faire passer l’écologie avant l’austérité Pour lutter contre le réchauffement climatique et la destruction du vivant, nous proposons une politique d’exception écologique. Nous soumettrons toutes les politiques d’investissement et de subventionnement à une règle d’éco-conditionnalité qui permettra d’assurer une cohérence écologique de nos politiques économiques. Nous supprimerons les subventions dommageables à l’environnement et à la santé. Nous adapterons les incitations économiques pour rediriger l’investissement, la consommation et l’épargne privés vers des secteurs favorables à l’environnement, et nous augmenterons la fiscalité sur les formes de consommation non durable pour alléger celles pesant sur le travail, en

Impôt : coup de massue sur les contribuables yvelinois !

0 commentaire Le par

Les feuilles d'impôt sont arrivées dans nos boîtes aux lettres et la pilule est particulièrement amère : l’augmentation de 66 % de la part départementale décidée par la majorité LR/UDI emmenée par Pierre Bédier atteint plusieurs centaines d’euros ! Pour justifier cette hausse vertigineuse, les élus de droite prennent prétexte du désengagement de l'Etat. Qu'en est-il réellement ?

Imaginer ensemble une ville désirable

0 commentaire Le par

L'élaboration du Plan Local d'Urbanisme intercommunal (PLUi) entre dans sa dernière étape. Les communes et la CASQY ont délibéré sur un projet qui sera soumis à la population lors d’une enquête publique. Tout commençait bien : pour la première fois, les 7 communes « historiques » de SQY envisageaient un urbanisme intercommunal, et le Plan d'Aménagement et de Développement Durable ambitionnait d’adapter la ville aux problématiques sociales, environnementales et énergétiques de notre époque.

Les armes de la démocratie

0 commentaire Le par

Les attaques terroristes du 13 novembre ont voulu nous toucher au plus profond de ce que nous sommes : un pays libre, attaché à l'égalité des droits, dont les valeurs de fraternité et de solidarité ont tracé un chemin dans l'histoire. Face à la mort et la destruction, face à l'oppression par des idéologies meurtrières, nous resterons nous-mêmes.

Les derniers contenus multimédias