Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux
Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

Un budget régional sérieux et ambitieux, véritable passerelle vers le prochain mandat

0 commentaire Le par

Séance-640-250-620x250 (1)

Au terme de la séance plénière de décembre, les conseillers régionaux ont adopté à une large majorité le budget 2015 pour la Région Île-de-France qui s’élève à 4,959 milliards d’euros. Un budget construit et proposé par Marie-Pierre de la Gontrie en hausse de 3,8% par rapport à l’année précédente.

Pour le groupe socialiste, républicain et apparentés (PSR), l’enjeu de ce dernier budget du mandat était d’éviter l’écueil de la paralysie pré-électorale pour au contraire préparer l’Île-de-France aux nombreux défis qui l’attendent en 2015 et 2016. Objectif réussi et même renforcé par les 35 amendements déposés par les Conseillers régionaux de notre groupe

Ce Budget 2015 est d’abord celui de la poursuite du respect de nos engagements de campagne et à ce titre, nous nous félicitons de l’accord obtenu par Jean-Paul Huchon pour doter la Région des ressources fiscales indispensables à la mise en œuvre de la carte Navigo à tarif unique à la rentrée 2015.

La seconde priorité du groupe socialiste est la poursuite de la lutte contre les inégalités à travers le bouclier social régional, au cœur de notre action depuis 2010. Le groupe socialiste a également tenu à ajouter de nouvelles actions en faveur des plus précaires. C’est ainsi que nous avons obtenu que 400 000 euros supplémentaires soient consacrés à l’aide alimentaire et que la politique régionale d’aide au départ en vacances destinée aux Franciliens les plus fragiles soit abondée de 310 000 euros. C’est dans ce même objectif de lutte contre les inégalités, scolaires cette fois, que nous avons demandé et obtenu que le budget 2015 consacré au Plan régional de lutte contre le décrochage scolaire soit augmenté de 500 000 euros.

Comme à son habitude, l’opposition s’est plus illustrée par sa dénonciation stérile de notre action que par la proposition d’un véritable contre-projet. A travers ses 45 amendements, le groupe MP a proposé des modifications à hauteur de 338 millions d’euros sur un budget global de 4 926,5 milliards d’euros, soit 7% du budget total. Un peu court pour un contre budget. Coupes budgétaires, non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, suppression des politiques à destination des plus fragiles, autant de mesures publicitaires qui viennent illustrer l’amateurisme de l’opposition régionale.

En cinq ans de mandat, l’UMP francilienne n’aura donc pas tenu sa promesse de présenter un réel contre-budget à l’Assemblée régionale et aux Franciliens. Un constat qui contraste avec une majorité régionale qui continue à présenter un budget équilibré et ambitieux et à tenir ses engagements de campagne.

Préparer l’Île-de-France aux défis de demain, c’est aussi et surtout continuer à accompagner notre collectivité et ses habitants vers un nouveau modèle de croissance réconciliant environnement et emploi.

La 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques aura lieu dans un an. La Région peut déjà mettre en avant des réalisations significatives dans ce domaine : Plan Climat, Etat généraux de la Conversion Ecologique et Sociale, soutien aux démarches de développement durable des acteurs économiques, promotion des transports collectifs propres, etc.

Nous partageons l’ambition de cette conférence de conclure un accord universel et contraignant sur le climat ; comme nous partageons l’objectif du projet de loi de transition énergétique de conforter le rôle de chef de file des régions dans les secteurs intimement liés à l’énergie et au climat. Le budget 2015 de la Région Île-de-France doit conforter, dès aujourd’hui pour préparer l’avenir, le choix d’une transition écologique, économique et sociale au bénéfice de tous les Franciliens.

C’est pourquoi le groupe socialiste, républicain et apparentés a déposé 19 amendements répartis dans neuf domaines de compétences régionales et pour un montant total de 6M€ afin de sensibiliser les citoyens et associations d’Île-de-France à la COP21 et d’accentuer les politiques régionales de maîtrise de l’énergie, de soutien aux emplois verts et d’amélioration du cadre de vie des Franciliens.

La gauche régionale unie autour du président de Région Jean-Paul Huchon a donc concocté un budget 2015 « passerelle » vers le prochain mandat. Poursuite de la modernisation du réseau de transports et des travaux du Grand Paris, carte Navigo à tarif unique, nouvelles compétences en matière d’emploi et de formation professionnelle, émergence de la métropole, COP21, les grands rendez-vous ne manquent pas. La majorité régionale a montré sa capacité à les anticiper.

Les conseillers régionaux du groupe socialiste, républicain et apparentés

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Dans les Yvelines, le Parti socialiste fait un de ses meilleurs scores à Montigny-le-Bretonneux. Nous espérons améliorer notre résultat au second tour, avec le renfort des listes d'EELV et du
Le par

Les derniers contenus multimédias