Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux
Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

D’une année à l’autre

0 commentaire Le par

2015-2016L’année 2015 s’est achevée sur des événements particulièrement marquants : attentats du 13 novembre et percée de l’extrême droite, mais accord porteur d’un immense espoir pour enrayer les changements climatiques. Face à ces risques, tous les responsables politiques sont d’accord : il faut éduquer, donner à chacun sa place dans la société, partager les biens communs, développer une culture de paix et de bienveillance à tous les niveaux… Mais nous avons beaucoup de mal à passer de la théorie aux actes.

Une illustration récente lors du Conseil Municipal de décembre dernier, avec le vote sur l’ouverture le dimanche de plusieurs commerces en 2016 : tout le monde est d’accord pour dire que le commerce de proximité doit être soutenu. Pourtant, lorsque la grande surface du centre-ville demande à ouvrir 8 dimanches en 2016, la majorité municipale l’approuve et notre groupe est le seul à se poser des questions. La question de l’impact sur le commerce de proximité n’a pas été posée, et il n’a pas même été possible de faire accepter que Sud canal et SQY Ouest, dont la fragilité est connue, ou la grande surface voisine, sont des sujets différents qu’on ne peut traiter par un seul et même vote.

 

Plutôt que d’approuver sommairement toutes les demandes, nous devions d’abord nous poser la question de l’intérêt supérieur et collectif : que recherchons-nous au travers de ces ouvertures ?

 

Cette question générale se décline concrètement : pour nous, il faut favoriser le commerce de proximité dans les quartiers comme les Près ou le marché du dimanche de la Sourderie en les aidant à progresser vers toujours plus de qualité. Les ouvertures demandées permettent-elles de répondre à cette attente ? SQY Ouest est désormais qualifié dans des documents officiels de « friche commerciale », un pôle d’animation le dimanche le redynamiserait-il ? Le dimanche n’est-il pas un jour un peu différent des autres, où nous n’aspirons pas seulement à faire nos courses ? Les revenus que percevront ceux qui sont contraints de travailler seront-ils à la hauteur des concessions en termes de vie familiale, de loisirs et de culture ?

 

Malgré la complexité de ces questions, le Conseil n’a pas débattu et nous avons dû voter d’un bloc sur toutes les demandes d’ouvertures. Triste usage de la démocratie réduite à son strict minimum, sans étude préalable ni débat autour des décisions à prendre… Mais nous pouvons relever le défi de revivifier notre démocratie locale : ne nous laissons pas anesthésier par les consensus de façade, et faisons de 2016 une année riche de débats contradictoires et d’expression d’idées neuves pour notre commune.

Une nouvelle année commence, souhaitons tous ardemment qu’elle soit l’an 1 d’une société plus accueillante et tolérante, une société du respect et du partage. Meilleurs vœux à toutes et tous !

 

Les élus de « Montigny à venir » : Vivien Gasq, Agnès Tanguy, Agathe Viard et Jean-Luc Manceau

Pour nous contacter : montignyavenir78@gmail.com

 [La tribune de nos élus du groupe « Montigny à venir » à paraître dans le numéro de janvier 2016 de l’Ignymontain]

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Avec vous, la Gauche peut remporter l'élection présidentielle. La Gauche doit gagner parce que nous sommes convaincus qu’avec la droite ou l’extrême droite au pouvoir, ce serait des décennies de
Le par

Les derniers contenus multimédias