Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux
Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

« marcheurs, derrière qui marchez-vous ? »

0 commentaire Le par

Alors ma question est simple, comme on dit à l’Assemblée : « marcheurs, derrière qui marchez-vous ? » Aux municipales prochaines, moi je sais derrière qui je serai. Les municipales, c’est bien entendu un scrutin local. Mais local, cela ne veut pas dire dépolitisé. Ce n’est pas la même chose d’accueillir les migrants ou de les rejeter Ce n’est pas la même chose d’investir prioritairement dans les quartiers populaires ou de se consacrer principalement à une politique patrimoniale pour préserver le cœur de ville. Ce n’est pas la même chose d’investir dans le logement pour tous, de développer les logements sociaux ou de favoriser des opérations immobilières et de piétiner les objectifs de la loi SRU. Être maire, ce n’est

Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore !

0 commentaire Le par

Sommet de l’hypocrisie quand le thème central d’un G7 est la réduction des inégalités alors qu’Emmanuel Macron ne cesse de les accroître dans son propre pays. Il a augmenté les impôts du plus grand nombre et multiplié les cadeaux fiscaux aux plus riches : flat tax, exit tax, suppression de l’ISF, ce pognon de dingue… qui devait ruisseler… Le résultat, chacun le connaît désormais : La France des grands actionnaires bat un record d’Europe et du monde, celui des versements de dividendes ! Les grandes fortunes investissent 70 % de moins dans les PME. Jamais les écarts de revenus n’ont été aussi importants. Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore ! Et remettons les pendules à l’heure, puisque les libéraux

Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore !

0 commentaire Le par

Sommet de l’hypocrisie quand le thème central d’un G7 est la réduction des inégalités alors qu’Emmanuel Macron ne cesse de les accroître dans son propre pays. Il a augmenté les impôts du plus grand nombre et multiplié les cadeaux fiscaux aux plus riches : flat tax, exit tax, suppression de l’ISF, ce pognon de dingue… qui devait ruisseler… Le résultat, chacun le connaît désormais : La France des grands actionnaires bat un record d’Europe et du monde, celui des versements de dividendes ! Les grandes fortunes investissent 70 % de moins dans les PME. Jamais les écarts de revenus n’ont été aussi importants. Ça ne ruisselle pas, ça s’évapore ! Et remettons les pendules à l’heure, puisque les libéraux

Les derniers contenus multimédias