Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux
Parti Socialiste ____________________ Montigny-le-Bretonneux

Compte administratif : garantir les services publics régionaux et assurer les investissements d’avenir

0 commentaire Le par

Séance plénière du Conseil régional de juin 2013 Considéré comme le moment de vérité de l’exercice budgétaire, le compte administratif 2012 présenté lors de la séance plénière des 20 et 21 juin dernier a confirmé l’exemplarité budgétaire dont la Région fait preuve. Agir et investir sur les secteurs prioritaires Avec un taux de réalisation qui dépasse les 95%,  la Région s’est concentrée sur le respect de ses engagements et l’amélioration des politiques menées depuis le début du mandat. Si on observe une accentuation des investissements sur le secteur des transports, et une réorientation vers la

Emploi d’Avenir : la Région Île-de-France fait le pari de la jeunesse et du vivre ensemble

0 commentaire Le par

Séance de février 2013 / L’édito de Guillaume Balas, président du groupe socialiste et républicain La dernière séance plénière du Conseil régional d’Île-de-France revêtait une importance particulière pour les élus du groupe socialiste et républicain puisque nous étions invités à nous prononcer sur le plan régional en faveur de l’emploi, comprenant notamment la politique de soutien aux Emplois d’Avenir. Ce moment était déterminant pour nous car il constituait la – rapide – concrétisation de l’engagement du groupe socialiste et républicain lors de la préparation du budget 2013, en décembre dernier. Conscients que l’aggravation du chômage nécessitait non seulement une action globale de la gauche en faveur

Budget 2013 : investir pour la solidarité

0 commentaire Le par

Intervention de la Conseillère générale Fanny Ervera dans le cadre du débat budgétaire lors de la séance du Vendredi 21 Décembre 2012. Je remercie M. Solignac et les services pour la clarté de leur présentation : elle met complètement en lumière la différence entre l’évolution des dépenses de fonctionnement et celle des dépenses d’investissement et donc le choix qui a prévalu entre les deux.  Dans les dépenses de fonctionnement, la part la plus importante revient aux dépenses de solidarité. Il s’agit là de dépenses obligatoires, non d’un choix politique fort. Elles augmentent car la crise est là. En revanche, dans les dépenses

Aides aux entreprises : un bilan est nécessaire !

0 commentaire Le par

La présentation du budget primitif pour 2013 démontre plus que jamais la fragilité budgétaire de notre département, semblable, à des degrés divers, à celle de tous les départements de France.   Cet état de fait résulte incontestablement de la crise économique qui frappe notre pays et plus largement l’Europe. Cette crise est la résultante de la financiarisation sans foi ni loi de l’économie au profit des prédateurs cyniques et cupides, apatrides de fait, que rien n’arrête. La surenchère antifiscale de ces dernières décennies a conduit les États à l’endettement qui les accable aujourd'hui. Au

Débat d’Orientations Budgétaires 2013 : « faire de la solidarité envers les personnes les plus vulnérables sa priorité » .

Le par

Monsieur le Président, vous venez de nous peindre un large tableau de tout ce qu’il est souhaitable d’entreprendre pour le fonctionnement et le développement de notre département et vous êtes même entré d’assez près dans les détails. Seulement, nous constatons une fois encore, que le texte dont nous disposions et le commentaire qui nous en est fait, sont en décalage. C’est ici à votre présentation écrite que je veux réagir. Mais de ce fait, et compte tenu de la conjoncture ainsi que des incertitudes que vous avez évoquées, il nous faudra attendre le projet de budget primitif lui-même pour nous faire une idée concrète de ce que sera votre action

La tribune de l’Ignymontain de janvier 2013

Le par

2013, une année de transition ? Le début d’une année est souvent propice au bilan de celle qui vient de se terminer et aux vœux pour la nouvelle. Meilleur souvenir Si nous devions ne retenir qu’un seul évènement de 2012, dans le domaine qui nous concerne, c’est à dire dans celui de la politique, ce serait incontestablement : N. Sarkozy a été battu. Certes, cet évènement n’est pas suffisant à lui seul pour établir une société de justice, de droit et d’égalité. Mais c’était un point de passage obligé. Le symbole d’une droite arrogante, liberticide, antisociale a été mis en minorité.

Budget 2013 : grâce au groupe socialiste, la Région Île-de-France joue la carte des emplois d’avenir

Le par

Objectif emplois… mais pas n’importe lesquels. C’est le mot d’ordre du groupe socialiste et républicain dans le débat sur le budget 2013 de la Région Île-de-France. Alors que l’exécutif régional a placé l’emploi au cœur de son projet de budget, le principal groupe de la majorité présente un amendement visant à soutenir le gouvernement dans sa politique d’emploi en direction des jeunes. Grâce à l’engagement du groupe socialiste, 10 millions d’euros seront consacrés par la Région au développement des emplois d’avenir en Île-de-France durant l’année 2013.

Intervention de Jean Louis BARTH sur la diminution des aides aux communes pour les lignes de transport de voyageurs

0 commentaire Le par

Monsieur le Président, chers collègues,   A propos du dispositif d'aide à l'exploitation des lignes régulières de transport public de voyageurs, je me dois de rappeler notre position, qui est celle déjà évoquée, l'an passé et les années précédentes. Elle vise à doter notre département d'une véritable mise à disposition de nos concitoyens d'un réseau de transport public, d'autant plus indispensable que la concentration des pôles d'emplois sur les parties les plus urbanisées de notre territoire oblige les uns et les autres à de nombreux, longs et coûteux  déplacements automobiles.   En ces temps où l'on multiplie les « Grenelle » il faut aussi souligner que la généralisation des transports collectifs permettrait de réduire la pollution

Les derniers contenus multimédias